Notre Service

Conseils aux personnes allergiques

Découvrez ici des brochures aux patients à télécharger

Conseils aux personnes allergiques

Les allergies peuvent s’accompagner de troubles pénibles de manière provisoire ou durable. Elles altèrent souvent la qualité de vie des personnes affectées de manière significative. Aux troubles allergiques à proprement parler, comme le nez qui coule, les démangeaisons ou la toux, s’ajoutent encore fréquemment les troubles du sommeil, les difficultés de concentration ou la fatigue diurne.

Le traitement médicamenteux des symptômes n’offre qu’un soulagement à court terme, mais le traitement de la cause de l’allergie demande du temps. C’est la raison pour laquelle les personnes allergiques doivent suivre quelques conseils qui leur permettent de prévenir les troubles dans de nombreuses situations ou tout du moins de réduire le fardeau de la maladie.

aha! Centre d’Allergie Suisse publie des brochures d’information gratuites.

En savoir plus

 

Conseils généraux – à bien respecter par les personnes allergiques

Les personnes soupçonnant de souffrir d’une allergie doivent dans tous les cas consulter un médecin afin de poser un diagnostic clair. Un traitement efficace ne peut en effet avoir lieu qu’après avoir constaté la présence effective d’une allergie et en avoir déterminé la cause. Même les troubles légers doivent donc être pris au sérieux car une allergie non traitée peut aussi s’aggraver au cours du temps.

Le fameux «changement d’étage» en est un exemple bien connu. Ce terme imagé désigne le développement au fil du temps d’un asthme allergique suite à un rhume allergique, par exemple aux pollens, aux allergènes des poils d’animaux ou aux acariens de poussière de maison, dans le cadre duquel la maladie ne touche plus seulement la région nasopharyngée mais «descend aussi d’un étage» pour toucher les bronches.

Une fois le diagnostic de l’allergie posé, des contre-mesures ciblées peuvent être lancées. Il s’agit alors d’éviter autant que possible tout contact avec les allergènes. C’est un des principaux conseils en cas d’allergie qui permet de réduire nettement les troubles allergiques de manière aisée et sans effets secondaires.

Mais cela n’est pas toujours possible dans la pratique. Tandis qu’il s’avère possible au quotidien d’éviter certains allergènes, d’autres, comme les pollens au cours de la saison pollinique, sont si répandus qu’un contact ne peut quasiment être évité.

Les symptômes allergiques qui surviennent doivent si possible être traités par des médicaments anti-allergiques permettant de réduire les troubles ressentis et de prévenir l’aggravation des symptômes. Cette approche ne permettant néanmoins qu’une amélioration à court terme des symptômes et pas un traitement des causes de l’allergie, il est recommandé d’en discuter avec un médecin afin de savoir dans quelle mesure un traitement des causes peut s’avérer pertinent pour l’allergie concernée.

Un traitement des causes de l’allergie, et donc de la surréaction du système immunitaire en cas de contact avec certaines substances allergènes, n’est possible qu’avec une désensibilisation (immunothérapie spécifique). Il s’agit ici d’une thérapie qui s’étend sur environ trois ans et permet de bonnes chances de succès pour de nombreuses allergies. La sensibilisation à l’égard de l’allergène ne peut certes pas être éliminée, mais le système immunitaire peut néanmoins «apprendre» au cours du traitement que les substances en question ne posent aucun risque.

Par la suite, les réactions immunitaires excessives prenant la forme de troubles allergiques ne surviennent plus. Suite à une désensibilisation achevée avec succès, les symptômes allergiques ne surviennent plus que sous une forme affaiblie en cas de contact avec l’allergène ou disparaissent totalement, permettant ainsi une diminution des médicaments anti-allergiques à prendre.

Conseils généraux en bref pour les personnes allergiques

Conseil Motif
Consultation d’un médecin en cas de soupçon d’allergie Le diagnostic est la première étape du traitement
Lancement de la désensibilisation

Acquisition d’une tolérance naturelle

Soulagement des symptômes

Traitement durable

Prévention de l’asthme allergique

Prévention du développement de nouvelles allergies

Evitement des allergènes causaux Soulagement des symptômes
Utilisation de médicaments anti-allergiques Soulagement des symptômes

 

Conseils aux personnes allergiques aux pollens

Les personnes allergiques aux pollens ont toutes les difficultés du monde à éviter tout contact avec les allergènes au cours de la saison pollinique, les pollens d’arbres et de graminées pouvant en effet parcourir des kilomètres. Lorsque l’on sait précisément quels pollens sont responsables d’une allergie, il est alors le cas échéant pertinent de remplacer les plantes correspondantes au jardin.

Il est recommandé d’éviter les facteurs susceptibles de renforcer les symptômes du rhume des foins, et notamment le tabagisme, l’ozone ou l’eau chlorée des piscines.

Il est aussi déconseillé de porter des lentilles de contact en cas d’irritation de la conjonctive par des pollens. Une paire de lunettes de soleil est en revanche recommandée.

Il est par ailleurs conseillé de suivre régulièrement les prévisions polliniques. En cas de prévision d’importantes concentrations de pollens allergènes, les personnes allergiques doivent alors éviter les séjours inutiles en extérieur et garder leurs fenêtres closes. Des applications de prévisions polliniques, comme celle d’aha! Centre d’Allergie Suisse, offrent par ailleurs la possibilité d’obtenir des prévisions personnalisées portant sur certains allergènes à un lieu donné.

 

De manière générale, on constate des concentrations polliniques particulièrement élevées dans les régions rurales entre 4 et 6h du matin. L’heure idéale pour aérer est ici entre 18h et minuit. En ville, en revanche, des quantités particulièrement importantes de pollens volent en fin de journée, tandis que les concentrations polliniques sont relativement faibles le matin de 6 à 8h.

Il est recommandé à ceux qui le peuvent de prendre leurs vacances au cours de la période pendant laquelle les concentrations polliniques à domicile sont particulièrement élevées. Adoptez plutôt les régions pauvres ou exemptes de pollens pour y passer des vacances. Parmi ces dernières, on retrouve les îles et régions côtières ainsi que la haute montagne à partir d’environ 1500 à 1800 mètres.

Laissez les fenêtres de votre véhicule fermées pendant la saison pollinique et optez pour un filtre à pollen monté dans le système de ventilation ou de climatisation permettant de réduire au maximum la charge pollinique dans la mesure où les filtres sont régulièrement changés.

A domicile, ne passez l’aspirateur qu’avec des appareils équipés d’un filtre HEPA (filtre à air à haute efficacité) et passez la serpillière sur toutes les surfaces lisses.

Au cours de la saison pollinique, évitez par ailleurs de faire sécher vos vêtements à l’extérieur et de changer de vêtements dans votre chambre à coucher. Il est recommandé de se laver les cheveux plutôt le soir que le matin afin d’éviter que du pollen ne se retrouve sur votre oreiller. Nous déconseillons les efforts et les exercices physiques en extérieur en présence d’une importante densité pollinique.

Conseils en bref

  • Respectez les prévisions polliniques et tenez-en compte lors des excursions, etc.
  • Evitez les facteurs de renforcement de l’allergie (tabagisme, ozone, eau chlorée)
  • Retirez les lentilles de contact en cas de conjonctivite
  • Aération en ville: le matin
  • Aération à la campagne: le soir
  • Privilégiez les vacances en montagne ou sur la côte
  • Utilisez des filtres à pollen en voiture
  • Ne laissez pas de vêtements extérieurs dans la chambre
  • Lavez-vous les cheveux tous les jours

Conseils aux personnes allergiques aux acariens

Les personnes qui réagissent de manière allergique aux acariens de poussière de maison rencontrent aussi des difficultés pour éviter tout contact avec les allergènes. Les allergiques aux acariens doivent avant tout réduire la charge en allergènes dans leur lit car c’est là que les acariens se trouvent en grand nombre. Il est recommandé d’opter pour des housses de matelas étanches aux allergènes, du linge de lit anti-acarien destiné aux personnes allergiques et de laver régulièrement les draps et housses à au moins 60 degrés Les matelas doivent être entièrement changés au plus tard après huit ans.

Les espaces résidentiels et professionnels doivent toujours être secs et bien aérés afin de priver les acariens de l’importante humidité de l’air qu’ils aiment tant. N’utilisez que des aspirateurs équipés d’un filtre HEPA. Limitez les animaux en peluche au maximum et privilégiez ceux qui sont lavables en machine ou mettez-les de temps en temps pendant deux jours au congélateur pour réduire la quantité d’acariens. A domicile, privilégiez les surfaces lisses et éliminez les "attrapes-poussières" comme des tapis oudes  rideaux.

En cas d’allergie aux acariens de poussière de maison, les chances d’obtenir une amélioration durable par le biais d’une désensibilisation sont particulièrement élevées, comme dans le cadre d’allergies aux pollens. Cela vaut notamment lorsque la première survenue de l’allergie est récente ou lorsque le traitement a déjà été initié dès le plus jeune âge chez les enfants.

 

Conseils en bref

  • Utilisez des draps de lit imperméables aux allergènes
  • Lavez le linge de lit à au moins 60 °C
  • Enlevez si possible tous les "attrapes-poussières": tapis, fourrures, descentes de lits, rideaux épais, canapés rembourrés, étagères ouvertes, tapisseries textiles, animaux en peluche
  • Maîtrisez l’hygrométrie de la chambre à coucher (< 50%)
  • Maintenez la température de la chambre à env. 16-17 °C
  • Utilisez un aspirateur équipé d’un filtre HEPA

Conseils aux personnes allergiques aux poils d’animaux

Les personnes allergiques aux poils d’animaux sont exposées à d’importantes contraintes dans la mesure où les poils d’animaux, et donc les allergènes qui y adhèrent, notamment les allergènes présents chez le chat, peuvent très largement se répandre. Il est néanmoins recommandé d’éviter tout contact avec des animaux et de renoncer à la compagnie d’animaux domestiques. Lors de l’achat de vêtements, de linge de lit, de matelas, de tapis ou de meubles rembourrés, nous recommandons de privilégier les produits qui ne sont pas fabriqués à base de poils d’animaux ni ne contiennent de plumes.

De manière générale, les animaux domestiques ne sauraient dormir dans le lit ni se coucher sur le canapé ou les fauteuils. Après tout contact avec des animaux, nettoyez-vous soigneusement les mains. A la maison, passez tous les jours l’aspirateur et passez la serpillière sur les surfaces lisses.

Conseils en bref

  • Renoncez aux animaux domestiques
  • N’utilisez que des produits ne contenant ni poils d’animaux ni plumes
  • Evitez les séjours à la ferme
  • Evitez de rendre visite à des propriétaires d’animaux

Conseils aux personnes allergiques aux venins d’insectes

Lorsque vous mangez dehors, évitez les plats et boissons sucrés afin de ne pas attirer les insectes. Si un insecte vous approche, gardez votre calme et évitez tout mouvement brusque et frénétique afin de ne pas rendre l’insecte agressif.

Les personnes allergiques aux venins d’insectes doivent toujours porter des chaussures fermées car les insectes se trouvent à proximité du sol.

Il est aussi recommandé de porter des vêtements étroits et clairs mais pas multicolores. Les insectes peuvent rester accrochés aux vêtements amples et les tissus clairs attirent moins les insectes que les vêtements colorés ou sombres.

Malgré toutes les prudences, si un insecte vient à piquer, il est vital que les personnes allergiques portent toujours sur elles un set d’urgence qu’elles savent utiliser. Dans l’idéal, les personnes présentes sont au courant de l’allergie et peuvent intervenir en cas d’urgence.

 

Conseils en bref

  • Renoncez aux plats et aux boissons sucrés en extérieur
  • Evitez les mouvements frénétiques et brusques
  • Portez des chaussures fermées et des vêtements appropriés
  • Portez et faites-vous instruire à l’usage d’un set d’urgence

 

Conseils à domicile

  • Aération – comment bien faire! A la campagne, n’aérez que le soir, et plutôt en début de matinée en ville. C’est à ces moments-là que l’air contient le moins de pollens.
  • Prudence, hôtes indésirables: les pollens adhèrent souvent aux vêtements. Ne séchez pas votre linge en extérieur et n’amenez pas vos vêtements portés dans votre chambre à coucher.
  • Le fait de se laver les cheveux le soir ou de les brosser avec soin permet d’éviter d’inhaler des pollens pendant le sommeil.
  • Du pollen sur des meubles? Ce n’est pas une fatalité. Il suffit de l’essuyer avec un chiffon humide.
  • Lavez vos vêtements et le linge de lit pendant au moins une heure et à 60 degrés minimum pour éliminer les acariens.
  • Et pour tuer les acariens présents dans les peluches, mettez-les 24 heures au congélateur.
  • Munissez-vous de housses de matelas anti-acariens et étanches aux allergènes afin d’endiguer la propagation des acariens dans le lit. Lors de vos achats, veillez à ce que la taille des pores des housses ne dépasse pas 1,0 µm et à ce que le matériau soit perméable à la vapeur d’eau.
  • Aérez bien votre chambre à coucher, gardez-la au sec et maintenez-y une température de 16 à 18 degrés.
  • Evitez la cigarette car elle est nocive pour les voies respiratoires et stimule les réactions allergiques.
  • Prudence en présence d’animaux domestiques! Vous risquez d’être aussi allergique aux poils d’animaux. Renseignez-vous au préalable pour connaître les animaux qui conviennent aux personnes allergiques.

Conseils aux jardiniers

  • Le sport et les travaux de jardinage sont de saines activités permettant de garder la forme. Mais il est recommandé aux personnes allergiques de se reposer au cours de la saison pollinique!
  • La tonte entraîne par exemple le tourbillonnement de grandes quantités de pollens. Les personnes allergiques peuvent déléguer ce travail en bonne conscience
  • et devraient porter des vêtements couvrant l’ensemble du corps dans le cadre de travaux extérieurs.
  • Gardez votre poubelle fermée: les déchets attirent les guêpes.
  • Les abeilles privilégient les fleurs, tandis que les guêpes sont attirées entre autres par les fruits trop mûrs et tombés au sol. Faites donc preuve de prudence et évitez si possible ces lieux.

Conseils pour les activités sportives

  • Les sportifs sont plus fortement exposés à la charge pollinique car ils respirent plus profondément et plus souvent en raison de leurs efforts physiques. Nous recommandons aux personnes souffrant d’importants symptômes de coordonner leur plan d’entraînement avec un allergologue.
  • Et cela s’adresse aussi aux personnes qui prennent déjà des médicaments anti-allergiques, et notamment des anti-histaminiques, dans le cadre de leur entraînement en extérieur.
  • Restez à l’écoute de votre corps. Si vous ressentez une certaine faiblesse, diminuez l’intensité de vos exercices. Plus les efforts sont importants et plus la charge pollinique est massive dans les voies respiratoires supérieures.
  • Orientez votre plan d’entraînement en fonction de la densité pollinique aérienne: à la campagne, la densité pollinique est la plus faible le soir, tandis qu’en ville, c’est le matin.
  • Entraînez-vous si possible pendant ou directement après une averse, c’est à ce moment que l’air est le moins chargé en pollens.

Conseils pour les déplacements

  • En voiture, un filtre à pollen spécifique permet d’éviter les accidents provoqués par des crises d’éternuement.
  • Commencez bien la journée – l’application de prévisions polliniques d’aha! Centre d’Allergie Suisse vous indique quand vous préparer à une attaque!
  • La promenade est bon pour la santé, sauf lorsque les pollens sont dans l’air. Les personnes qui souhaitent malgré tout attraper un bol d’air seront bien avisées de privilégier les forêts de feuillus. En effet, les feuilles sont des filtres à pollens naturels.
  • Echappez aux pollens et posez vos vacances de manière astucieuse: la haute montagne ou les côtes balayées par les embruns sont parfaites pour contourner la saison haute de «votre» pollen.
  • Les insectes aiment les odeurs. Nous vous recommandons donc de renoncer si possible au spray pour cheveux, au parfum et aux produits cosmétiques parfumés. La sueur attire elle aussi les insectes.
  • Pour vos vacances, n’oubliez pas de réserver des hôtels proposant des chambres pour personnes allergiques.
  • L’odeur de la nourriture et des boissons attirant les guêpes, nous vous recommandons de renoncer aux piques-niques et aux repas en extérieur, notamment en fin d’été.

Conclusion

Même si cela ne s’avère pas toujours possible, il est néanmoins recommandé d’essayer d’éviter tout contact avec les allergènes en présence d’une quelconque forme d’allergie. Nos conseils aux personnes allergiques y contribuent et sont aussi applicables au quotidien.

Dernière mise à jour: 03/07/2020