DÉMANGEAISONS ET ÉTERNUEMENTS SANS FIN?

Il n’y a pas que vous qui soyez dans cette situation…

Beaucoup ont tendance dans un premier temps à sous-estimer leur rhume des foins

Mais les symptômes brefs et légers peuvent se développer plus rapidement que prévu et entraîner une allergie étendue aux pollens d’arbres et/ou de graminées et donc devenir très pénibles.

Les symptômes du rhume des foins sont généralement les plus graves au printemps et au début de l’été. Mais chez bon nombre de personnes, les symptômes apparaissent déjà plusieurs mois avant le début de la haute saison pollinique. La majorité des personnes allergiques au pollen de bouleau réagissent par ex. aussi au pollen d’autres arbres, comme l’aulne ou le noisetier. Parmi les personnes allergiques au pollen de bouleau, 95 % remarquent déjà des symptômes de rhume des foins alors que les noisetiers et les aulnes diffusent leur pollen. Les personnes allergiques aux pollens de bouleau, de noisetier et d’aulne souffrent donc de symptômes allergiques de décembre à juillet!

 

D’autres sont doublement atteints et souffrent d’allergies au pollen des arbres et des graminées. Si vous faites partie de ce groupe, il est même possible que vous vous frottiez les yeux et que vous éternuiez alors que vous lisez ceci. En effet, au total, la saison du pollen des arbres et du pollen des graminées dure plus de la moitié de l’année.

Plus qu’un simple écoulement nasal

Soyons honnêtes. Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à la saison du rhume des foins? Peut-être revoyez-vous comment vous vous êtes barricadé et isolé chez vous, plein de frustration parce que vous avez dû annuler des activités et événements amusants? Peut-être pensez-vous aux nuits blanches, aux journées manquées au travail ou à votre productivité réduite parce que vous n’arriviez pas à vous concentrer? Ou bien pensez-vous aux inconforts physiques extrêmes et aux effets émotionnels?

Quelle que soit votre réponse: si votre allergie n’est pas traitée, il est très probable que la prochaine saison pollinique sera désagréable pour vous. 

Dans un sondage, jusqu’à 40 % des personnes qui souffrent de rhume des foins ont indiqué être très affectées par leurs symptômes pendant la saison pollinique et n’obtenir qu’un faible soulagement dans les moments décisifs avec un traitement à courte durée d’action.

 

Les répercussions sur le quotidien peuvent être considérables:

  • 79 pour cent de toutes les personnes allergiques au pollen ont indiqué que leurs symptômes d’allergie avaient une influence notable sur leurs performances professionnelles/scolaires.
Schulleistung

  • 71 pour cent des personnes allergiques avec des symptômes durables ont mentionné de ne pas dormir suffisamment.

  • Chez les enfants, la saison du pollen nuit aux performances scolaires. En raison des symptômes d’allergie, les résultats des élèves peuvent baisser d’une note complète.
Schüler

  • Chez les adultes, la période du pollen est associée à une diminution de la productivité et à un taux accru d’absence du travail. 
  • L’équilibre mental peut aussi être atteint, le manque de sommeil étant un facteur clé dans les troubles émotionnels comme l’anxiété et les dépressions.
  • Les effets du rhume des foins sont donc bien plus importants qu’on ne le pense.

 

De plus, les symptômes allergiques comme la conjonctivite et le rhume peuvent augmenter le risque d’infections.

 

Le risque d’une allergie au pollen d’arbres mal contrôlée

Si vous pensez ne pas en avoir fait assez contre votre allergie, le moment est venu de parler à votre médecin ou à votre allergologue. Il existe des possibilités de traitement efficaces, qui pourraient même permettre de prévenir les troubles de la prochaine saison du rhume des foins. Il est surprenant de constater que plus de la moitié des personnes souffrant de symptômes modérés à grave de rhume des foins ne consultent pas de médecin.
Une allergie au pollen non traitée comporte aussi un risque: si vous ne faites pas traiter votre allergie, vous risquez de subir, par exemple, un changement d’étage, des voies respiratoires supérieures aux voies respiratoires inférieures, ce qui à son tour peut entraîner un asthme.

Faites dès aujourd’hui le premier pas

Vos symptômes allergiques vous ont-ils trop compliqué la vie lors de la dernière saison? C’est le moment d’envisager un traitement. Il pourrait y avoir des possibilités de traitement qui vous permettront enfin de profiter du printemps prochain. Prenez dès maintenant rendez-vous chez le médecin afin d’étudier les possibilités de traitement.

Dernière mise à jour: 28/06/2020