Que faire en cas d’urgence?

Choc anaphylactique

Anaphylaxie - L’essentiel avant tout

Un choc anaphylactique est potentiellement mortel. En quelques minutes, la réaction pathologique aiguë du système immunitaire peut avoir des conséquences fatales: défaillance des organes, détresse respiratoire et arrêt circulatoire. Il est donc d’autant plus important de pouvoir reconnaître les signes d’une anaphylaxie et de prendre à temps les contremesures appropriées. Cela s’applique aux professionnels de la santé, aux personnes allergiques et à leurs aidants.

Avez-vous déjà l’expérience des symptômes d’une réaction anaphylactique? Vous avez donc sûrement une trousse d’urgence sous la main. Dans le cas contraire, vous devriez vous en procurer une. Reconnaissez-vous chez une autre personne les symptômes d’une anaphylaxie? Apportez immédiatement des premiers secours et appelez les services d’urgence.

Mesures de premiers secours importantes en cas d’anaphylaxie

1. Éliminez le déclencheur (p. ex. dard d’une abeille)
2. Administrez des médicaments d’urgence (p. ex. auto-injecteur d’adrénaline, antihistaminique ou préparation de cortisone de la trousse d’urgence)
3. Appelez les services d’urgence
4. Retirez les vêtements étroits
5. Y a-t-il une détresse respiratoire? Alors la position assise est utile
6. En cas de symptômes de choc, mettez le patient en position contre le choc (les jambes surélevées, à 30 degrés environ)
7. En cas de perte de conscience, assurez une position latérale stable
8. Contrôlez les signes vitaux (pouls/respiration)
9. En l’absence de signes vitaux, appliquez les mesures de réanimation

La prévention est préférable

Si vous avez déjà fait l’expérience d’une réaction anaphylactique, il est préférable de prévenir la survenue d’une nouvelle situation extrême. Ayez, par exemple, une trousse d’urgence. En général, votre médecin traitant vous prescrira tous les médicaments d’urgence nécessaires après une réaction allergique grave.

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique?

Le terme anaphylaxie décrit une réaction aigüe du système immunitaire touchant l’ensemble du corps. Une réaction anaphylactique peut entraîner une réaction potentiellement mortelle. Le choc anaphylactique représente la forme la plus grave d’anaphylaxie: la défaillance – dans le pire des cas mortelle – de l’appareil circulatoire. Du fait de la sous-alimentation en sang, le collapsus circulatoire entraîne une défaillance de différents organes. Une des nombreuses réactions anaphylactiques différentes possibles est le gonflement du larynx et, ainsi, la fermeture des voies respiratoires. Dans les formes plus légères, il se produit des symptômes tels qu’une démangeaison et une éruption cutanée. Une réaction anaphylactique peut s’arrêter à n’importe quel niveau ou progresser jusqu’à la variante maximale, le choc anaphylactique.

En réalité, il se passe en cas de choc anaphylactique la même chose que lors de toute autre réaction allergique – mais avec une ampleur extrême. Dans l’organisme qui a été déjà sensibilisé à l’allergène concerné lors d’un premier contact, un nouveau contact entraîne une réaction immédiate et la libération d’histamine, un neurotransmetteur.

En cas de choc anaphylactique, l’histamine est libérée en très grandes quantités. Cela entraîne une dilatation soudaine des vaisseaux sanguins d’une part, et une contraction de la musculature lisse d’autre part. Si tous les vaisseaux sanguins sont dilatés, il se produit une chute de pression radicale et, dans le cas le plus grave, un arrêt circulatoire. Les organes vitaux ne peuvent plus être suffisamment alimentés en sang, ce qui peut entraîner la mort.

 

Qu’est-ce qui peut déclencher un choc anaphylactique?

Un choc anaphylactique peut être déclenché par différents allergènes. Les déclencheurs fréquents sont les aliments tels que les arachides, les œufs de poule, le sellerie et les fruits de mer, de même que le venin d’insecte. De plus, des médicaments peuvent déclencher un choc anaphylactique.

 

Vue d’ensemble des déclencheurs fréquents de réactions anaphylactiques graves

Déclencheurs Enfants Adultes
Aliments 58 % 16 %
Venins d’insectes 24 % 55 %
Médicaments 8 % 21 %

Les facteurs supplémentaires suivants peuvent favoriser une anaphylaxie en combinaison avec une allergie existante:

  • Infection aiguë
  • Exercice physique
  • Alcool
  • Stress

Le danger, c’est que de nombreuses personnes atteintes ignorent complètement qu’elles ont une allergie, jusqu’à ce qu’il se produise une réaction extrême. Cela s’applique en particulier aux allergènes avec lesquels nous sommes rarement en contact dans la vie quotidienne, comme le venin d’insecte ou certains médicaments. C’est une bonne raison pour prendre au sérieux même le plus petit signe de réaction allergique éventuelle.

 

Quels sont les symptômes caractéristiques d’une anaphylaxie?

Dès la survenue des premiers symptômes, vous devriez penser à la possibilité d’une réaction anaphylactique. Les premiers signes d’une anaphylaxie naissante peuvent être des nausées ou un picotement dans les mains et les pieds. Les signes peuvent apparaître dans un ordre différent et dans diverses formes. Si la réaction anaphylactique chez certains patients se traduit, par exemple, uniquement par une réaction cutanée ou une détresse respiratoire passagère, chez d’autres personnes allergiques elle peut entraîner une défaillance de tout l’organisme en quelques minutes. Il faut être particulièrement attentif lorsque les symptômes surviennent soudainement. La règle d’or est généralement la suivante: plus les symptômes sont rapidement remarquables, plus la situation est dangereuse.

Certains patients ressentent au début une "sensation de malheur" imminent.

 

Les réactions anaphylactiques sont réparties en quatre degrés de gravité:

La réaction anaphylactique est répartie en quatre niveaux de gravité selon le niveau auquel elle s’arrête ou si elle se déroule jusqu’au stade final, le choc anaphylactique:

Gravité Symptômes
1. 1. Réaction allergique légère (ne touche généralement que la peau)  

Rougeur

Vésicules

Maux de tête

Agitation

2. Réaction généralisée marquée

Problèmes circulatoires

Variation du pouls

Détresse respiratoire

Besoin impérieux d’urine ou d’aller à la selle

3. Réaction généralisée dangereuse

Détresse respiratoire

Contraction spasmodique des bronches

Perte de conscience

4. Défaillance des organes vitaux

Arrêt respiratoire

Arrêt circulatoire

Choc anaphylactique – il n’est pas nécessaire que les choses aillent si loin

Une anaphylaxie est une urgence médicale. Il n’est pas nécessaire que les choses aillent si loin. Si l’on a déjà diagnostiqué chez vous une allergie – par exemple aux venins des abeilles ou des guêpes –, vous devriez envisager une désensibilisation. Une immunothérapie anti-allergènes peut vous protéger contre de nouvelles réactions systémiques aux piqûres.

Préférez-vous ne pas prendre de risques? Préparez une trousse d’urgence avec un antihistaminique, une préparation à base de cortisone et un auto-injecteur d’adrénaline. Assurez-vous lors de la préparation de la trousse que l’antihistaminique et la cortisone soient disponibles sous forme liquide. La forme liquide est plus adaptée que des comprimés et peut être administrée sans liquide supplémentaire. En outre, il se peut que vous ayez de la difficulté ou que vous ne puissiez pas avaler les comprimés en cas d’urgence si votre muqueuse buccale et pharyngée est gonflée en raison de la réaction allergique.

Composants d’une trousse d’urgence

• Auto-injecteur d’adrénaline
• Antihistaminique H1
• Glucocorticoïde
• En cas d’asthme bronchique, une préparation à base d’adrénaline (en option)
• Directives écrites pour l’utilisation

Votre médecin vous préparera une trousse d’urgence si vous avez eu une réaction allergique généralisée lors d’un contact avec un allergène, par exemple à un venin d’insecte.

Une autre mesure de prévention importante, en particulier en cas d’allergie au latex, aux médicaments ou à des aliments, est d’éviter le contact avec l’allergène en question. De plus, dans une situation critique, par exemple après une piqûre d’insecte, vous devriez être particulièrement attentif à la survenue éventuelle de symptômes d’une réaction anaphylactique. En outre, il est utile de porter une indication visible indiquant à quoi vous êtes allergique.

En cas de soupçon d’anaphylaxie, il faut immédiatement appeler le service des urgences et prodiguer les premiers soins. En cas de signes de choc, une réaction rapide et déterminée est décisive.

Mesures médicales d’urgence en cas de choc anaphylactique:

En cas d’états de choc, les médecins utilisent de l’adrénaline pour provoquer un rétrécissement des vaisseaux sanguins, améliorer la fonction cardiovasculaire et dégonfler les muqueuses:

  • Ils créent un accès veineux
  • Ils administrent l'antihistaminique et de la cortisone pour maîtriser la réaction allergique
  • Ils administrent un traitement de substitution du volume sanguin

Après une réaction anaphylactique, les patients doivent systématiquement subir un test d’allergie. Cela leur permet de limiter la cause et d’éviter le contact avec les allergènes déclencheurs.

Dernière mise à jour: 30/06/2020