Allergie aux poils d’animaux

Vous avez une allergie à votre animal de compagnie?

Qu’est-ce que l’allergie aux poils d’animaux?

Une personne allergique aux poils d’animaux ne réagit pas aux poils d’animaux eux-mêmes. Le déclencheur est une composante protéique de la salive, de la transpiration, du sébum ou de l’urine des animaux. Ces particules adhèrent aux poils ou aux plumes des animaux et se propagent, entre autres, dans l’environnement. Si les personnes allergiques inhalent ces particules, elles réagissent par une irritation des muqueuses et des symptômes au niveau du nez, des yeux et des bronches. De plus, le contact direct avec les animaux déclenche souvent des réactions allergiques.

Êtes-vous allergiques aux animaux domestiques?

Lorsque votre animal domestique provoque chez vous ou d’autres membres de votre famille des réactions allergiques, c’est dans un premier temps un choc. Il se pose ensuite la question de savoir si la vie avec cet animal est possible. Raison de plus pour se pencher de plus près sur la question – de préférence avant d’adopter un chien ou un chat.

Allergietest online

Test d’allergie en ligne

Souffrez-vous d’une allergie?

Vous aimeriez maintenant savoir si vos symptômes pourraient avoir une cause allergique? Prenez quelques minutes pour faire le test vous-même.

Plus
Facharztsuche

Recherche de médecins spécialistes

En recherche d'un allergologue?

Vous souhaitez faire traiter votre allergie? Trouvez un médecin près de chez vous.

Plus

Quels sont les animaux provoquant le plus souvent des réactions allergiques?

Les allergies aux chats sont les plus largement répandues. Cela s’explique par les bonnes propriétés de flottaison des allergènes aériens provenant des chats. C’est problématique en particulier parce que les particules provoquant des allergies provenant des chats sont transportées par les vêtements de leur maître et se retrouvent à des endroits sans chat: par exemple dans les salles de classe, les transports en commun, les cinémas et les logements de vacances. Une personne allergique aux chats doit s’attendre à des réactions allergiques même sans contact direct avec un chat.

Il n’existe aucune race anallergique – un chien est un chien

Le chien est un autre animal domestique qui provoque souvent des réactions allergiques – même si la plupart du temps, les symptômes sont moins marqués que dans les allergies aux chats. Ce que beaucoup ne savent pas: la charge allergique ne dépend pas de la race. Il est aussi faux que les animaux à poils longs sont plus problématiques pour les personnes allergiques que ceux à poils courts. Le degré d’allergie dépend de chaque animal. En effet, fondamentalement, toutes les races de chien ont les mêmes allergènes. Il n’y a que la quantité qui varie. Elle diffère entre les femelles et les mâles et d’un animal à l’autre. Vous pourriez ainsi être allergique par exemple à un chien terrier donné, mais pas au suivant.

Cochon d’Inde: petits mais attention!

Les cochons d’Inde provoquent souvent des réactions allergiques relativement fortes. Ces réactions sont déclenchées par des molécules de protéines présentes dans l’urine des animaux. On observe plus rarement des allergies aux chevaux et aux lapins. Les oiseaux occupent une place particulière: dans leur cas, en plus des allergènes provenant des plumes et des excréments, les acariens des volailles sont une source d’allergènes supplémentaire.

Conseils pour les personnes allergiques aux poils d’animaux

Souffrez-vous d’une allergie aux poils de chien ou d’une allergie aux chats? Éviter les contacts avec les allergènes responsables est l’aspect le plus important.

Points que vous devez observer:

  • Si vous ou un autre membre de votre famille êtes très allergique, il est préférable que vous renonciez complètement à avoir un animal de compagnie.
  • S’il est impossible d’éviter le contact avec l’animal, éliminez les poils de l’animal de vos vêtements. (Faites nettoyer ou lavez les vêtements après un contact.)
  • Si un animal vit chez vous, nettoyez régulièrement tous les meubles capitonnés, les rideaux, les tapis et les matelas. Cela vous permet de réduire au minimum la charge en allergènes.
  • Ne laissez pas l’animal de compagnie entrer dans la chambre à coucher!
  • Évitez les textiles tels que la laine d’angora, d’alpaga, de mouton ou de chameau.
  • Si possible, arrêtez de fumer.

Symptômes caractéristiques d’une allergie aux animaux

Tout comme l’allergie aux pollens ou aux acariens de poussière de maison, l’allergie aux poils d’animaux se caractérise par les symptômes suivants:

  • rougeur des yeux
  • picotement et démangeaison des yeux et du nez
  • rhume avec écoulement nasal

La plupart du temps, ces symptômes apparaissent immédiatement après le contact avec l’animal. Caresser les animaux fait tourbillonner les allergènes. Mais la présence seule de l’animal peut suffire à provoquer des symptômes chez les personnes allergiques. En effet, il y a toujours des allergènes dans l’air ambiant.

Allergie aux poils d’animaux et asthme

Le contact durable ou fréquent avec des allergènes d’animaux peut aggraver les symptômes allergiques, et entraîner avec le temps une détresse respiratoire et des crises d’asthme.

Êtes-vous allergique aux poils d’animaux? Faites-vous tester!

Pour déterminer s’il existe une allergie aux poils d’animaux, on effectue généralement un prick test . Pour confirmer un soupçon d’allergie, il est possible d’effectuer aussi ou à la place un test sanguin . Dans certains cas, les tests de provocation peuvent être utiles. Dans ce cas, le médecin place l’allergène directement dans la muqueuse du nez ou des bronches.

Comment une allergie aux poils d’animaux peut-elle être traitée?

Les médicaments antiallergiques comme les gouttes nasales ou les antihistaminiques offrent un soulagement de courte durée et aident à atténuer les symptômes. Il existe toutefois d’autres méthodes qui s’attaquent à la racine de votre allergie et, idéalement, l’éliminent complètement, par exemple une désensibilisation (immunothérapie spécifique). Dans cette thérapie, on habitue le système immunitaire peu à peu aux allergènes responsable de l’allergie par une administration contrôlée de doses d’allergènes. Avec le temps, les cellules immunitaires réagissent moins, voire plus du tout, aux allergènes.

L’immunothérapie spécifique se justifie lorsqu’il est impossible d’éviter le contact avec l’allergène correspondant ou si vous ou un membre de votre famille souffrez d’une allergie particulièrement sévère aux poils d’animaux.

Dernière mise à jour: 27/06/2020