Diagnostic de l’asthme

À quoi vous attendre lors de la visite chez le médecin?

Quels sont les symptômes de l’asthme?

L’asthme bronchique est une des maladies respiratoires chroniques les plus fréquentes. Les symptômes caractéristiques tels que la détresse respiratoire et la sensation d’oppression dans la cage thoracique peuvent être un signe d’asthme. L’asthme bronchique peut toutefois se manifester aussi d’autres façons.

 

Arztgespräch

 

Il est important avant tout de discuter le plus tôt possible avec un médecin de votre soupçon d’asthme – ne serait-ce que pour éviter le risque d’une aggravation constante. Plus le diagnostic d’asthme est posé tôt au cours de l’évolution de la maladie, plus il est facile de contrôler l’asthme au moyen de médicaments.  En particulier, si vos symptômes deviennent problématiques, vous devez envisager de consulter rapidement un médecin.

Méthodes et procédés importants dans le diagnostic d’asthme

Le diagnostic de l’asthme repose sur l’anamnèse, c'est-à-dire un interrogatoire détaillé par votre médecin visant à établir vos antécédents médicaux. L’anamnèse est souvent réalisée par votre médecin de famille. Si vous soupçonnez un asthme allergique, la consultation peut aussi être effectuée par un allergologue. Une orientation vers un pneumologue est aussi possible. Celui-ci dispose de l’équipement nécessaire pour effectuer un examen complet de vos voies respiratoires.

Si vous avez des soupçons, allez voir un médecin

Lors de la discussion avec votre médecin, vous donnez des renseignements sur les symptômes que vous avez remarqués jusqu’ici et les circonstances dans lesquelles vos symptômes apparaissent, par exemple les situations, les heures de la journée ou les saisons. Il n’est pas rare dans l’évolution de l’asthme d’alterner entre des phases avec une ou plusieurs crises graves et des phases asymptomatiques. Il est donc d’autant plus important de dresser un portait aussi précis que possible des symptômes qui pourraient ne pas être perceptibles lors de votre visite chez le médecin.

Les patients plus âgés ont généralement tendance à être moins touchés par l’asthme. L’âge est associé à une probabilité croissante de lésions pulmonaires causées par d’autres facteurs influents, comme les polluants environnementaux ou la fumée. Toutefois, l’asthme bronchique peut survenir à n’importe quel âge. Chez les patients âgés aussi, il faut contrôler soigneusement les causes possibles des symptômes correspondants.

Après l’anamnèse, suivent des procédures diagnostiques permettant une évaluation précise et l’exclusion d’autres pathologies. L’auscultation, qui consiste à écouter attentivement la cage thoracique à l’aide d’un stéthoscope, joue un rôle central dans le cadre de l’examen physique. Les bruits respiratoires peuvent permettre à un médecin expérimenté de déduire le type et l’ampleur de nombreuses maladies respiratoires. Dans l’asthme bronchique, l’ampleur des phénomènes auscultatoires possibles n’est pas en corrélation avec le degré de rétrécissement des voies respiratoires.  Entre deux crises d’asthme, un examen physique pourrait ne révéler aucune anomalie. S’il existe un rétrécissement, il est possible d’entendre à l’expiration des sons secs tels qu’une sibilance, un sifflement et/ou un grondement.

Facharztsuche

Recherche de médecins spécialistes

En recherche d'un allergologue?

Vous souhaitez faire traiter votre allergie? Trouvez un médecin près de chez vous.

Plus
Allergietest online

Test d’allergie en ligne

Souffrez-vous d’une allergie?

Vous aimeriez maintenant savoir si vos symptômes pourraient avoir une cause allergique? Prenez quelques minutes pour faire le test vous-même.

Plus

Une allergie pourrait-elle être le déclencheur de mon asthme?

En particulier chez les enfants et les jeunes adultes, une grande proportion des cas d’asthme est reliée à des allergies. Il apparaît souvent des formes mixtes d’asthme allergique et non allergique. Il faut donc faire évaluer s’il n’existerait pas une allergie. Pour ce faire, des tests d’allergie spéciaux sont effectués, répartis comme suit:

  • Tests cutanés
  • Tests de provocation
  • Tests sanguins

Le prick test est une procédure standard souvent utilisée. Lors de ce test, différents allergènes sont appliqués directement dans la couche supérieure de la peau à l’occasion d’une petite piqûre. En cas de réaction allergique, il se forme à l’endroit correspondant des vésicules ou des rougeurs. Si le test cutané n’est pas clair, il est possible d’effectuer d’autres tests de provocation sur des organes tels que le nez, les yeux et les bronches. Les tests sanguins, eux, sont effectués en laboratoire. Ils permettent de mesurer le taux total d’IgE (IgE = immunoglobuline E) dans le sang ainsi que les anticorps IgE spécifiques aux allergènes. Les analyses sanguines permettent aussi de réaliser des examens plus approfondis en cas de résultats non clairs, par exemple pour déterminer la présence de marqueurs de l’inflammation ou effectuer des tests cellulaires.

Allergietest

Prick test

 

Test de la fonction pulmonaire - incontournable dans le diagnostic de l’asthme

Le contrôle de la fonction pulmonaire, qui permet de confirmer par des mesures objectives les résultats diagnostiques obtenus jusqu’ici, joue un rôle central dans le diagnostic d’asthme. Les données obtenues au cours d’un test de la fonction pulmonaire donnent des informations importantes sur le degré de gravité de l’asthme. Des données mesurables objectives sont importantes en raison de l’évolution par crises de l’asthme, puisque les symptômes importants peuvent ne pas être toujours présents lors de la visite chez le médecin. L’interrogatoire par le médecin peut être utile, mais il ne donne que des informations pertinentes limitées – ne serait-ce que parce que chaque patient perçoit de façon individuelle ses symptômes. Beaucoup ont de la difficulté à évaluer la gravité réelle de leur asthme.

Un test spirométrique de la fonction pulmonaire permet de le faire. Il mesure et caractérise le volume pulmonaire et respiratoire de même que la vitesse de passage de l’air. Les données apportent des résultats importants pour évaluer la fonction et la performance des poumons.

Test de la fonction pulmonaire

Au cours d’un test de la fonction pulmonaire, vous respirez via un embout dans un appareil appelé spiromètre et exécutez des manœuvres respiratoires sous la direction du médecin. Un indicateur particulièrement utile chez les patients asthmatiques est le volume expiratoire maximal par seconde. Ce chiffre indique combien d’air vous pouvez expirer en une seconde. Plus les voies respiratoires sont rétrécies, moins il y a d’air qui peut passer à travers en une seconde.

La mesure du débit de pointe est aussi un paramètre important dans le diagnostic d’asthme: dans ce cas, on mesure la vitesse maximale à laquelle l’air sort des poumons à l’expiration. Ces méthodes peuvent être aussi appliquées à domicile à l’aide d’appareils plus petits à des fins d’auto-contrôle. Les tests de la fonction pulmonaire ne sont pas uniquement importants pour le diagnostic de l’asthme. Des mesures régulières aident à contrôler l’évolution de la maladie.

Pour exclure d’autres maladies respiratoires, une technique d’imagerie diagnostique peut être utile lors du premier diagnostic d’asthme bronchique. La radiographie du thorax (cage thoracique) à deux niveaux a fait ses preuves à cet effet. Parmi les autres méthodes d’examen qui peuvent servir dans le diagnostic de l’asthme, on note les analyses de sang et l’examen des expectorations.

L’essentiel en un coup d’œil

Si l’on soupçonne un asthme, il est important de poser le plus rapidement possible un diagnostic.  Un entretien approfondi sur votre état de santé et l’écoute de votre cage thoracique forment généralement la base. Pour confirmer le diagnostic et contrôler l’évolution de la maladie, on réalise différents tests de la fonction pulmonaire à partir de données mesurables objectives. Pour identifier d’éventuelles allergies comme cause de l’asthme, il est aussi possible de procéder à des tests d’allergie. Les radiographies et les analyses des expectorations (crachat) ou de la teneur en gaz du sang peuvent être utilisées pour exclure d’autres maladies.

Dernière mise à jour: 30/06/2020